Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques. Découvrez notre avis sur les semelles KINEPOD, les semelles posturales TEDOP, les semelles actives ORTHES, les semelles proprioceptives, les semelles fonctionnelles et les semelles posturales. Nous vous conseillons aussi en matière de chaussures.

Comment se débarrasser d’une aponévrosite plantaire (fasciite plantaire) ?

 

Vous ne serez pas surpris si l’on vous dit que 35% de toutes les blessures des coureurs se situent au niveau des pieds ! Ce n’est guère étonnant lorsque l’on sait qu’ils doivent supporter une force égale à plusieurs fois le poids du corps à chaque foulée. L’aponévrosite plantaire (ou fasciite plantaire), est une inflammation du fascia, une aponévrose qui relie le talon et les orteils en se prolongeant sur le tendon d’Achille. Au top 10 des douleurs qui gâchent la vie des coureurs, la fasciite plantaire arrive en première place (10% des coureurs s’en plaignent) ! La douleur, un peu comme une crampe sous la voûte plantaire ou au niveau du talon, est souvent plus vive le matin que le soir. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment réagir face à une aponévrosite plantaire, comment se soigner et surtout, comment éviter la rechute.

Les plus touchés

Les coureurs les plus touchés par une aponévrosite plantaire sont en général ceux qui ont un pied anormalement éversé (l’arrière-pied qui bascule vers l’intérieur). Le fascia est soumis à beaucoup plus de pressions et d’étirements, surtout du côté du talon, lors de la propulsion. Les coureurs qui augmentent brutalement l’intensité de leur entrainement sont plus à risque parce qu’ils n’assurent pas une progression dans l’adaptation des muscles. La station debout prolongée sur un sol dur – et donc la course sur route – amplifie les symptômes, notamment quand les chaussures ne sont pas bien adaptées. Enfin, un ensemble musculaire trop peu développé, notamment au niveau des muscles profonds, ainsi que des déséquilibres posturaux peuvent contribuer à accentuer ou à expliquer le problème. Autres facteurs aggravants : la course en descente, un terrain trop dur, des chaussures inadaptées, une course sur l’avant-pied.

Comment réagir face à une aponévrosite plantaire ?

Beaucoup sont tentés de continuer à courir malgré tout. Attention, même si la douleur reste supportable, en maintenant le même tempo d’entrainement, vous risquez d’avoir plus de mal à récupérer sur le long terme. En moyenne, il faut entre trois et six mois pour se débarrasser d’une aponévrosite plantaire, mais, dans certains cas, douze mois peuvent être nécessaires. Si les douleurs deviennent chroniques, le mieux est de raccrocher les baskets pour un temps. Il y a toujours un risque d’entrainer des séquelles irrécupérables. La course dans l’eau et la natation peuvent être de bonnes alternatives, ainsi que toutes les activités portées, comme le vélo, du moment qu’elles se font sans douleur. Plus tôt, la cause de l’aponévrosite sera traitée, plus vite l’aponévrosite guérira sans séquelles. Sachez que la fameuse épine calcanéenne est une séquelle de la fasciite plantaire.

Comment soigner une aponévrosite plantaire ?

Tout d’abord, il faut trouver la raison qui a enclenché l’inflammation de l’aponévrose plantaire. Il faut aussi être certain que c’est bien une aponévrosite plantaire. Il y a d’autres pathologies du pied qui peuvent toucher les muscles et articulations d’un pied.

Il est préconisé d’effectuer un bilan postural OPS. Cet examen analyse les pieds, les chaussures et la posture dans globalité en statique et en dynamique. Ensuite, il sera aisé de corriger le déséquilibre que ce soit en ajustant le modèle de chaussure idéal à cet instant ou en mettant des semelles orthopédiques actives ou avec d’autres traitements spécifiques : stretching, manipulations, ondes de choc, massage avec une balle à picot...

Prévenir la rechute

Pour éviter des rechutes, il faut effectuer un bilan postural OPS tous les ans afin d’ajuster le choix de chaussures en fonction des évolutions musculaires et proprioceptives. Vous ne voulez pas vous tromper ? Nous ne pouvons que vous conseiller de vous rapprocher d’un spécialiste : un orthokinésiste – posturologue.

 

 

-----------------------------

Découvrez les traitements orthopédiques posturaux actifs : semelles orthopédiques activessemelles orthopédiques sportsemelles posturales et proprioceptives, semelles fonctionnellesgouttières dentaires activesactivateurs dentaires pluri-fonctionnelstétines buccales activesplanches rééducatrices des yeuxactivateurs posturaux.
Pour trouver les causes des douleurs, découvrez l’examen de la posture OPSun bilan postural complet qui comprend un bilan podologique, une analyse de la posture, un examen du dos …


Découvrez l’avis de patients qui ont eu les traitements actifs sur le blog apod, et sur le site kinépod.
Tous les traitements posturaux standard sont accessibles sur le site posturoshop.
La formation en orthokinésie (posturologie dynamique) est accessible aux professionnels de la santé : physiothérapeutes, kinésithérapeutes, ostéopathes, médecins, coachs sportifs…Témoignages et avis sur Wanarun, blog 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
La semelle orthopédique

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques, différents articles sur les types de pieds (pieds creux, pieds plats,...), la physiologie du pied, la semelle orthopédique innovante et ses fonctions, le prix, les chassures conseillées.
Voir le profil de La semelle orthopédique sur le portail Overblog

Commenter cet article