Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog des semelles orthopédiques

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques ou orthèses plantaires. Nous allons comparer la semelle orthopédique active et passive. Des conseils concernant les semelles orthopédiques ainsi que les chaussures

Quelle correction apporter aux semelles Kinépod pour le joggeur ? Notre avis.

La course à pied prolongée peut entraîner une modification de certaines variables morphologiques du pied, comme l’affaissement de la voûte plantaire. Cette modification peut être due à la fatigue musculaire. Elle peut être mesurée et vérifiée en mesurant la hauteur de la voûte plantaire après l’effort. Un travail de correction sur cette hauteur de la voûte plantaire est généralement effectué en prévention de blessures (Fourchet, Kilgallon, Loepelt, et Millet, 2009). Pour cette raison, il est intéressant de se poser la question de l’utilité de porter des semelles orthopédiques passives, telles que des semelles kinépod avec renfort ou des semelles orthopédiques actives, telles que des semelles kinépod neutres ou actives.

    Semelle Kinépod active (neutre, sans renfort).            Semelle Kinépod passive (avec renfort)           

 

 

 

 

                                                                          

L’étude de Vermand en 2017 a testé sur des joggeurs la hauteur de la voûte plantaire avant et après un effort de 30 min de course à 10 km/h. Il a pu mesurer la hauteur de la voûte plantaire avec et sans semelles orthopédiques passives après l’effort.  Il a pu démontrer qu’il suffit de 30 minutes pour que le pied ne travaille plus et qu’il se repose complètement sur la semelle. Après la course, l’arche interne est plus affaissée pour les participants qui ont couru avec des semelles orthopédiques passives que les participants n’ayant pas porté de semelles.

Cette étude prouve qu’il préférable de ne proposer des semelles Kinépod passives qu’à des joggeurs qui ont une pathologie liée à l’effondrement de l’arche interne du pied. La semelle rigide empêcherait la mobilité du pied et réduirait l’activité des tissus lésés et enflammés. Il faut cependant se limiter à 6 semaines pour éviter un risque d’atrophie musculaire. L’étude de Vermand prouve que le corps est fainéant par nature et qu’il peut vite s’amoindrir.

Dans un but préventif et de performance du joggeur, il est préférable de proposer des semelles Kinépod actives ou neutres. Rien de tel que de stimuler le pied en respectant sa physiologie de « ressort » pour aider les muscles à creuser leur arche interne.

Afin de vérifier le besoin de port de semelles kinépod, il est souhaitable d'effectuer un bilan orthokinésique OPS auprès d'une clinique Orthopédie-Posture-Sport.

Semelle active, activateur plantaire Kinépod.

 

 

Christophe OTTE,

Orthokinésiste-Posturologue,

dipl. : podologue, orthopédiste, physiothérapeute-kinésithérapeute, ostéopathe.

Chargé de cours et de formation en Orthokinésie

 

Avis semelle Kinépod, Clinique OPS - utilisateur

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La semelle orthopédique

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques, différents articles sur les types de pieds (pieds creux, pieds plats,...), la physiologie du pied, la semelle orthopédique innovante et ses fonctions, le prix, les chassures conseillées.
Voir le profil de La semelle orthopédique sur le portail Overblog

Commenter cet article