Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog des semelles orthopédiques

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques ou orthèses plantaires. Nous allons comparer la semelle orthopédique active et passive. Des conseils concernant les semelles orthopédiques ainsi que les chaussures

Intérêt du port de semelles Kinépod pour des phlyctènes (ampoules, cloques). Notre avis !

Une phlyctène est la séparation des couches de l’épiderme et du derme par la formation d’une poche remplie de liquide interstitiel. L’apparition d’une phlyctène correspond au symptôme d’une brûlure par friction. Au niveau du pied, elles sont plus communément désignées sous le nom d’ampoules.

 

Figure : Phlyctène (ampoule, cloque) percée

 

C’est une pathologie particulièrement banale et fréquente en sport (course de fond notamment). Elles apparaissent suite à des frottements du pied contre la chaussure ou par conflit entre deux orteils. Elles sont le plus souvent localisées au niveau du talon ou des orteils.

Dans un premier temps, la friction va entraîner un échauffement local sans décollement de l’épiderme, la peau sera rouge et douloureuse (brûlure du 1er degré).

Puis la vasodilatation des vaisseaux sanguins va provoquer une sortie de liquide, formant une bulle (la phlyctène) à l’interface entre le derme et l’épiderme qui est une zone de moindre cohésion des tissus. Cette bulle sera donc remplie de liquide séreux clair, mais peut aussi être remplie de sang s’il y a rupture du capillaire.

Si le frottement continue, la cloque va se déchirer, laissant une zone douloureuse de derme à vif, propice aux infections.

 

 

 

Figure : Formation d'une phlyctène

 

Le traitement diffère selon le stade évolutif de l’ampoule.

S’il n’y a pas encore de décollement de l’épiderme, la protection de la zone échauffée par une bande de ruban adhésif type élastoplast® suffira.

Lors d’une phlyctène non percée, la meilleure solution à adopter est un drainage du liquide de la bulle en utilisant une aiguille stérile. On peut y réinjecter ensuite de l’éosine pour l’assécher et durcir la peau, mais cela reste délicat. Il faut dans tous les cas laisser la peau en place pour limiter le risque infection. La lésion sera protégée par une bande de ruban adhésif en cas de poursuite de l’activité.

Si la cloque est percée, il faut dans un premier temps découper les lambeaux de l’épiderme, nettoyer et désinfecter la plaie. On utilisera ensuite un pansement hydrocolloïde (pansement « seconde peau ») qui protégera la plaie, favorisera la cicatrisation et soulagera quelque peu la douleur locale. Ce type de pansement est à laisser en place 2 à 3 jours, jusqu’à son décollement spontané. Comme dans les cas précédents, l’élastoplast® est utile si l’on poursuit l’activité, pour protéger la phlyctène et pour permettre un bon maintien du pansement hydrocolloïde. 

L'utilisation de protection en silicone peut aussi aider à soulager l'ampoule lorsqu'elle est douloureuse.

De nombreux conseils sont à associer dans le but de prévenir la formation de ces lésions. L’humidité tiède favorise l’apparition des phlyctènes, car elle ramollit et fragilise la peau. La lutte contre l’humidité passe par l’utilisation de chaussures et de chaussettes qui évacuent bien la transpiration et qui ne sont pas trop chaudes en été (chaussettes fines en coton). Si des pauses sont permises, il faut en profiter pour aérer les pieds et éventuellement changer de chaussettes si elles sont humides.

Les frottements peuvent être limités par le port de semelles Kinépod pour corriger les défauts de surcharge. On retrouve assez couramment des phlyctènes sous la voûte plantaire de pieds pronateurs ou éverseurs excessifs.

 

La correction mécanique et dynamique de la semelle kinépod permet à la peau de retrouver plus d’alternances mécaniques. Il est conseillé de porter des semelles Kinépod actives (neutres, sans renfort) afin de respecter la physiologie dynamique du pied, tant sur le plan mécanique que cutané. Une semelle Kinépod passive (avec renfort) serait trop rigide au contact et favoriserait un excès de frictions telles que le font les semelles orthopédiques classiques !

Figure : semelle Kinépod.

La chaussure devra être adaptée au pied et à l’activité du sportif, on vérifiera l’absence de coutures mal placées au niveau du chaussant, et avec des chaussures neuves on veillera à respecter un temps d’adaptation des chaussures aux pieds. 

Les coureurs longues distances ont aussi diverses techniques pour renforcer la peau des pieds et ainsi retarder la formation d’ampoules (jus de citron pendant un mois, pierre d'alun humide matin et soir pendant un mois, Bétadine non diluée pendant deux semaines, marcher chez soi pieds nus, produit de tannage destiné classiquement aux coussinets des chiens de traineau…). La crème Akiléine Nok® est aussi très populaire et appréciée pour renforcer la peau. Elle s’applique chaque jour avant de partir et en cours de marche sur les points de frottement.

 

Christophe OTTE,

Orthokinésiste-Posturologue,

dipl. : podologue, orthopédiste, physiothérapeute-kinésithérapeute, ostéopathe.

Chargé de cours et de formation en Orthokinésie

 

Avis semelle Kinépod, Clinique OPS - Utilisateur

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La semelle orthopédique

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques, différents articles sur les types de pieds (pieds creux, pieds plats,...), la physiologie du pied, la semelle orthopédique innovante et ses fonctions, le prix, les chassures conseillées.
Voir le profil de La semelle orthopédique sur le portail Overblog

Commenter cet article