Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog des semelles orthopédiques

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques ou orthèses plantaires. Nous allons comparer la semelle orthopédique active et passive. Des conseils concernant les semelles orthopédiques ainsi que les chaussures

Intérêt des semelles Kinépod pour les ongles incarnés ? Notre avis !

 

Un ongle incarné résulte d’un conflit entre la lame unguéale et les tissus péri-unguéaux. C’est l’ongle qui rentre et pousse dans la chair.

L’affection débute par une douleur modérée réveillée par la pression, lors des contraintes du chaussage ou de l’activité sportive. La zone de conflit a une tendance à l’hyperkératinisation. Puis la pénétration de l’ongle engendre une réaction inflammatoire. La zone est tuméfiée et rend la lésion très sensible, la douleur devient alors constante empêchant parfois la marche. L’effraction de la peau est alors possible et provoque une suppuration de la lésion. La lésion peut se compliquer à tout moment par une infection révélée par un abcès local.

C‘est l’hallux le plus souvent atteint, mais cette affection peut toucher tous les orteils. L’incarnation de l’ongle peut-être distale, l’ongle pénétrant la chair sur l’avant ; ou plus fréquemment latérale, le conflit siégeant alors au niveau du sillon de l’ongle.

L’observation de la lésion suffit au diagnostic.

 

Étiologie et facteurs de risques

Le sport par des microtraumatismes répétés au niveau de l’avant-pied peut perturber la pousse de l’ongle et favoriser l’apparition d’un ongle incarné. Mais de multiples facteurs, le plus souvent associés entre eux, peuvent favoriser un conflit entre ongle et la peau.

 

On retrouve ainsi:

Des courbures transversales exagérées de l’ongle.

Ces hyper-courbures vont entrainer une verticalisation des bords latéraux de l’ongle et une augmentation de la pression sur les sillons latéraux. Elles peuvent avoir une origine congénitale ou acquise suite à des microtraumatismes notamment sportifs sur des troubles statiques d’orteils (griffes, hallux valgus ou autres malpositions) ou par conflit avec la chaussure ; particulièrement avec des chaussures étroites qui vont augmenter les pressions entre les orteils.

 

Une coupe trop généreuse ou incomplète de l’ongle.

La coupe trop généreuse de l’ongle est une coupe accidentelle trop oblique et trop courte de l’ongle. Une partie de l’orteil habituellement protégée par l’ongle est à l’air libre et le sillon latéral qui n’est plus préservé par la présence de l’ongle va se refermer. Et c’est, à la repousse de l’ongle que le conflit va apparaître. La douleur peut alors inciter le patient à couper l’ongle de plus en plus court, ce qui ne fera que mener le problème à la chronicité.

La coupe incomplète de l’ongle survient quand le bord de l’ongle est caché par un repli cutané notamment en cas d’hyper-courbure. Le patient n’arrive pas à couper le bord latéral de l’ongle et laisse pousser un éperon unguéal qui va s’enfoncer dans la peau.

 

 

Figure : A - coupe trop généreuse de l’ongle, B - bonne coupe, C - coupe incomplète de l’ongle

 

 

Une fragilité des sillons qui va faciliter la pénétration de l’ongle dans la peau.

Cette fragilité est observée chez l’enfant et l’adolescent où la peau est plus fine, mais on la retrouve aussi associée à des problèmes d’hyperhidrose où la macération va ramollir la peau.

Une hypertrophie des bourrelets péri-unguéaux.

Ici c’est plutôt la peau qui vient chercher le conflit avec l’ongle. Elle peut se retrouver chez l’enfant où l’évolution à l’adolescence est toujours favorable ou dans des conflits entre deux orteils où l’un pousse le bourrelet de l’autre contre l’ongle. Cette hypertrophie peut également être acquise par hyperkératinisation dans les formes chroniques de l’ongle incarné.

Figure : Ongle incarné avec hypertrophie du bourrelet péri-unguéal

Le port de chaussures étroites peut favoriser une compression excessive des orteils. On en retrouve régulièrement dans les sports tels que le football et l’escalade.

Un trouble biomécanique du pied en éversion (pronation) excessive peut aussi favoriser un excès de rotation du gros orteil et une compression amplifiée de ce dernier sur la tige interne de la chaussure. Si ce mécanisme est couplé au port de chaussures étroites de manière prolongées et répétées, un ongle incarné peut se développer !

 

Traitement et prévention

 

La prise en charge des ongles incarnés passe avant tout par l’éducation du patient. On conseillera une coupe des ongles bien droite dite « au carré », pas trop courte, et sans entamer les côtés. Les classiques coupe-ongles arrondis devraient être remplacés par des pinces coupantes à bord droit. La coupe peut se faire après la toilette, car la tablette unguéale est alors assouplie. Les bords de l’ongle pourront être légèrement arrondis notamment sur l’hallux pour éviter un conflit avec l’orteil voisin. Les chaussures utilisées devront être suffisamment larges pour éviter les pressions sur l’avant-pied, et l’hyperhidrose devra être maîtrisée (hygiène régulière, topique asséchant, chaussures et chaussettes adaptées à la saison…).

 

Dès les premiers stades de l’incarnation, on préviendra de l’infection par une désinfection régulière de la lésion. Et on réalisera un brossage du contour de l’ongle pour éliminer l’hyperkératose. Le sillon agressé sera protégé par une mèche de gaze ou de coton placé entre la peau et l’ongle. Cette mèche sera à changer tous les jours.

Des bains de pieds associés à des massages de la lésion peuvent également être utiles pour assouplir l’ongle et l’aider à reprendre sa position initiale.

 

Le traitement de l’incarnation avec effraction fait appel au savoir-faire du pédicure.

Il consiste à soigner la plaie du sillon lésé, et nécessite une coupe large de l’ongle sur un orteil anesthésié.

La prévention de l’incarnation antérieure après une coupe très courte de l’ongle se fait à l’aide d’une onychoplastie. C’est une prothèse unguéale qui sera scellée sur l’ongle. Elle va permettre d’aplanir le bourrelet antérieur et de préserver la place de l’ongle au niveau des sillons latéraux. Dans le cadre du traitement de l’ongle incarné, on peut aussi citer, l’utilisation d’orthonyxie. C’est une orthèse collée sur la tablette unguéale. Elle est basée sur le principe du ressort, et est destinée à diminuer l’hyper-courbure de l’ongle. C’est un traitement au long cours (au moins un an), mais qui donne de bons résultats.

Dans le cas de lésions infectées récidivantes et après échec du traitement conventionnel, la chirurgie est possible. Il existe plusieurs techniques, mais elles consistent généralement en une excision de l’ongle et de sa matrice de la partie qui s’incarne, empêchant ainsi la repousse de cette partie l’ongle.

Figure : Ongle incarné, chirurgie.

Intérêt de la semelle Kinépod :

Vous aurez compris que la semelle Kinépod n’a aucun intérêt curatif sur l’infection elle-même. Elle pourrait toutefois avoir un intérêt si le gros orteil tourne en rotation suite à un excès d’éversion en phase de propulsion. Dans ce cas, une semelle Kinépod pourra rectifier les pressions anormales qui se répercutent sur le bourrelet. Mais avant toute chose, il faut d’abord régler le souci de chaussure et de forme de l’ongle s’ils sont présents.

 

Christophe OTTE,

Orthokinésiste-Posturologue,

dipl. : podologue, orthopédiste, physiothérapeute-kinésithérapeute, ostéopathe.

Chargé de cours et de formation en Orthokinésie

 

Avis semelle Kinépod, Clinique OPS - Utilisateur

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La semelle orthopédique

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques, différents articles sur les types de pieds (pieds creux, pieds plats,...), la physiologie du pied, la semelle orthopédique innovante et ses fonctions, le prix, les chassures conseillées.
Voir le profil de La semelle orthopédique sur le portail Overblog

Commenter cet article