Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog des semelles orthopédiques

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques ou orthèses plantaires. Nous allons comparer la semelle orthopédique active et passive. Des conseils concernant les semelles orthopédiques ainsi que les chaussures

La confection de semelles orthopédiques actives sur mesure (activateurs plantaires)

La kinépodie est une nouvelle forme d’orthopédie en pleine expansion. Un cabinet vient d’ouvrir à Marche. Focus sur un phénomène.

Kinépod, vous ne connaissez pas? Normal. Ce concept, en travaux depuis près de dix ans, connaît aujourd’hui une certaine évolution et perce progressivement les murs épais de la médecine traditionnelle.

Une nouveauté qui a vu le jour un peu par hasard, comme nous l’explique Christophe Otte, créateur de la kinépodie: «J’ai suivi des études de kinésithérapie, mais j’éprouvais beaucoup de difficultés à comprendre le fonctionnement du pied. J’ai alors décidé de me lancer dans l’orthopédie. Un jour, une patiente qui portait des semelles passives est venue me voir en se plaignant énormément de maux de cou. Lorsqu’elle retirait ses semelles, les maux s’estompaient. Au fur et à mesure, j’ai alors compris que le problème de cette dame résidait dans la perte de mobilité et de flexibilité. Ses semelles fonctionnaient comme un plâtre ou une minerve qu’on garde six semaines maximum. L’invention des semelles actives Kinépod résulte quant à elle du pur hasard. C’est en visitant une usine d’aérospatiale que j’ai pensé à une semelle en matériau léger, souple et actif.» Vous n’y comprenez toujours rien? C’est toujours normal.

La kinépodie pour les nuls

Contrairement à un plâtre qui bloque le pied, la semelle active Kinépod joue sur la mobilité et rend sa fonction à l’organe. À l’inverse d’une simple semelle compensatrice, la semelle Kinépod absorbe l’onde de choc lors du contact du pied au sol et restitue cette énergie emmagasinée pour propulser le pied lors de son décollement du sol. Ces «coussinets» actifs tentent de restituer au maximum la mobilité, engendrant ainsi un équilibre optimal du corps entier. «Un fonctionnement similaire à celui d’un amortisseur, développe celui qui est originaire de Beauraing. Un amortisseur qui s’écrase pour rendre le châssis du corps plus solide. Ces semelles redressent parfois des corps extrêmement déformés pour des causes plus diversifiées les unes que les autres. Il s’agit parfois d’une personne qui mâche trop d’un côté, engendrant le surdéveloppement musculaire d’une mâchoire. Les débuts sont assez gênants, comme pour tout redressement. C’est pour cela qu’il faut y aller progressivement. Une heure le premier jour, deux le second, etc.»

 

Lisez la suite de l'article sur le site de Vers l'avenir :

Partie 2

Partie 3

 

 

 

 

 

Avis semelle Kinépod, Clinique OPS

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La semelle orthopédique

Bienvenue sur le blog des semelles orthopédiques, différents articles sur les types de pieds (pieds creux, pieds plats,...), la physiologie du pied, la semelle orthopédique innovante et ses fonctions, le prix, les chassures conseillées.
Voir le profil de La semelle orthopédique sur le portail Overblog

Commenter cet article